Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mediacam13 - Actualité - Philippe MARC Photographie Arles

Assemblée Nationale - Attentats : Le Député Bernard Reynès interpelle le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

 

Mardi 24 novembre 2015, dans l'hémicyle de l'Assemblée Nationale, lors de la séance des questions au Gouvernement, le Député-maire de Châteaurenard Bernard REYNES ( Les Républicains ) a interpellé le Ministre de l'intérieur Bernard CAZENEUVE sur la prévention de la radicalisation.

 

 

"Le 13 novembre dernier, au soir des terribles attentats qui ont endeuillé Paris, Omar Ismaïl Mostefaï est l'un des terroristes qui pénètrent dans l'enceinte du Bataclan pour causer l'un des plus grands massacres de l'histoire de notre pays. Né en banlieue parisienne, il n’était connu que pour des petits délits : son casier judiciaire faisant mention de huit condamnations entre 2004 et 2008 sans aucune incarcération. Au Stade de France, au Bataclan mais aussi lors des drames de janvier dernier de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher, avec les frères Kouachi et Ahmedy Coulibaly, le parcours de ces assaillants français, radicalisés, est toujours marqué, j'allais dire inexorablement marqué, en amont par des faits de petite délinquance. Des faits comme autant de signaux d’alerte qui, force est de le constater, n’ont pas suffisamment été pris en compte par la justice. Cela démontre incontestablement une faille dans la prise en charge et le suivi de ces jeunes dont certains, faute d’une véritable détection, tombent dans la délinquance de droit commun puis dans le radicalisme religieux et le terrorisme. Nous voyons donc bien que la prévention de la délinquance et la prévention du radicalisme religieux sont intimement liées.
Monsieur le Ministre, la loi de mars 2007 positionne le maire comme l'animateur essentiel et le pivot dans la prévention de la délinquance en partenariat avec le Procureur de la République, avec les chefs d'établissement, avec les travailleurs sociaux et les forces de l'ordre. Cette collégialité autour du maire permet de détecter au plus tôt le comportement déviant de jeunes individus dans un processus de radicalisation. Il est temps d'utiliser cette loi et même de la renforcer pour donner plus de pouvoir aux maires et à sa police municipale. La guerre en Irak et en Syrie, la lutte contre les éléments radicalisés en France seront vaines si nous n'agissons pas, dès le début pour enrayer une dérive radicaliste.
Monsieur le Ministre, ma question est simple : quand allez vous réaffirmer le rôle du maire dans sa fonction de chef de file sur la politique de prévention de la délinquance et donc comme un acteur majeur de la détection, le plus en amont possible, des dérives radicales chez certains jeunes ?"

Published by Mediacam13 - Philippe MARC Photographie Arles - - Politique, Bernard REYNES, Bernard CAZENEUVE, Assemblée Nationale, Délinquance, Terrorisme, Attentats

commentaires

Hébergé par Overblog